15 septembre 2008

Amour&Révolution

Oskar Kokoschka

Amour&Révolution ; deux mots qui, accolés, peuvent ouvrir la voie d'une nouvelle ère planétaire. Les surréalistes en ont rêvé, en ont beaucoup parlé, l'ont beaucoup écrit à travers des textes et des poésies mais leur idéal est resté jusqu'à présent au rang d'utopie, de songes sortis tout droit de l'imagination débordante d'intellectuels déconnectés du monde réel. C'est donc à moi, gestionnaire pragmatique et rationnel - comme en témoigne mon inscription en M1 de Sciences de Gestion à la Sorbonne, de proposer aujourd'hui une solution pour couvrir le monde de petits révolutionnaires prêts à tout pour renverser le système de classe capitaliste aujourd'hui aux mains d'un groupuscule tout-puissant. Un cataclysme politique par les urnes. Un renversement habile des pouvoirs en place grâce à la force du Droit.

La solution est simple et réaliste. Elle permet de joindre l'utile et l'agréable. Elle permet d'envisager un monde meilleur tout en s'offrant le droit à une vie pleine de petites douceurs et d'attentions diverses. Pour cela, il vous suffit de filer le grand Amour, avec un A majuscule, avec une personne de nationalité étrangère. Au bout de quelques années de joie énamourée, d'affections passionnées et de plaisirs ardents, mariez-vous avec votre dulcinée/sigisbée. Des fiançailles sur Facebook sont naturellement un début encourageant. Vous pouvez alors demander la nationalité de votre conjoint, et réciproquement. En France, la législation impose que le conjoint qui demande la nationalité française ait vécu au minimum deux ans en France. Ce léger contre-temps peut être utile pour tester la force de votre Amour. Une fois les formalités accomplies, cela permet aux partis révolutionnaires de vos pays respectifs de gagner une voix. Imaginez le processus multipliant à l'infini le réservoir de voix de la gauche de la gauche, gonflant ses scores électoraux, attirant de nouveaux adeptes ragaillardis par les bonnes performances de la nouvelle machine électorale insurrectionnelle.

La version la plus avancée de ce projet démoniaque pour accompagner l'émancipation des masses passe évidemment par l'éducation d'une jeunesse révolutionnaire. Ainsi, après le mariage, il est temps de songer à faire des enfants (admirez la vision hétérosexuée, normopathe et conservatrice de ma révolution que je souhaite néanmoins tempérée par une ouverture rapide au mariage gay et à l'adoption pour les couples homosexuels...). A mon goût, le chiffre idéal est deux. Mais libre à vous de vous investir davantage dans cette ébauche de révolution juridiquement viable en en pondant davantage. D'ici trois ou quatre générations, l'Europe dans un premier temps puis le monde dans sa globalité seront peuplés de petits révolutionnaires pouvant voter dans un, deux, trois voire quatre pays différents. Ainsi, Joachim Noah, le fils de Yannick, a réussi à obtenir quatre nationalités : française, camerounaise, suédoise et américaine. Qu'attendons-nous pour nous révolter passionnément ? Qu'attendons-nous pour nous aimer séditieusement ?

Sur ce, je vous laisse méditer, j'ai une Révolution à mener du côté de Naples.

9 commentaires:

Victor a dit…

je doit avouez que c'est exelent! Vive les mariage international, vive les mariage gay, et vive les petits revolutionaires!

C'est la lutte final marions nous est demain l'internationale sera le genre humain...
Bon sejour à naples!

Yves Formentin a dit…

Ouééééé

euh aaah boooon, un couple homo ne peut pas faire d'enfant????... c'est pour ça... on essaie depuis un an maintenant et ça marchait pas! tout s'explique! :P

bon ba tu vois, Mich" fait comme toi, il m'a accroché, moi le suisse, et maintenant je suis un dangereux gauchiste qui vote en France ET en Suisse (bon pour la bas faut trouver un parti révolutionnaire...)

Va33 a dit…

Très beau post !

Soledad Concurrida a dit…

BONJOUR

SALUDOS DESDE PUEBLA MEXICO.

Raphael a dit…

tu mets en pratique ton plan alors à ce que je vois ! ^^

Clément a dit…

Je tiens à apporter quelques précisions à ce post (que j'ai lu entièrement !)

Contrairement à ce que je t'avais dit, il semblerait que Joachim Noah n'ait que 3 nationalités ; française, américaine et suédoise. Cependant il aurait la possibilité de jouer dans l'équipe camerounaise de basket. Il est évident que la fédération africaine serait ravi d'avoir un tel joueur dans son effectif, c'est sans doute la raison pour laquelle il pourrait obtenir la nationalité.

Il est ainsi arrivé que de bons sportifs aient obtenu une nouvelle nationalité afin de pouvoir jouer dans l'équipe nationale. (v. http://sport.courrierinternational.com/actu/jo/170708_USJO.asp)

Voilà donc un bon moyen de mettre en place ta stratégie : inscrit toi dans un club de basket.

Pour ce qui est de l'obtention de la nationalité française par le mariage, la loi du 24/07/2006 dite "Sarkozy II" modifie l'article 21-2 du Code Civil en précisant "qu'un étranger unit à un conjoint français depuis quatre ans, peut demander à acquérir la nationalité française par déclaration. Le délai est porté à cinq ans lorsque le demandeur ne justifie pas avoir résidé de manière ininterrompue pendant au moins trois ans en France à compter du mariage ou, en cas de résidence à l’étranger, lorsque son conjoint français n’était pas inscrit au registre des Français établis hors de France. Le demandeur doit également avoir un niveau de connaissance de la langue française suffisante, " selon sa condition ".

Il faut désormais donc désormais quatre ans de vie commune pour demander la nationalité. Il était autrefois d'un an.

Yves Formentin a dit…

Attention attention une petite chaine... (je sais, je sais...):
Nom: Seven awards
Règles: Afficher le lien de la personne qui le leur décerne/Désigner 7 autres blogs qui méritent de recevoir également ce prix/Indiquer les liens de ces blogs sur votre propre blog/Laisser un message sur le blog des primés pour les avertir.

Tu fais donc parti de mes Awards !! Soit heureux! :D

mich a dit…

'tin c'est fou c'est en voyant ta petite photo dans "about me" que j'associe enfin le blog au bonhomme. Alors ça !

vg a dit…

Il n'y a pas que la calotte glaciaire en surchauffe .