29 décembre 2007

Il faut nationaliser le Père Noël

Marre de jalouser les cadeaux de votre frère ? Marre d'envier les présents de votre soeur ? Marre de convoiter les jouets de vos cousines ? Marre de regretter d'avoir été moins gâté que vos amis ? La solution, c'est la nationalisation ! On a laissé échapper les secteurs de l'énergie, des télécommunications et des transports de l'escarcelle de l'Etat. Il ne faut pas nous laisser faire et subir la privatisation croissante de notre économie nationale. Pour commencer à reconquérir les secteurs historiques, et ce contre les directives européennes, il faut commencer par un symbole. Frapper fort mais frapper juste. Un acte révolutionnaire qui fera prendre conscience à la masse des bienfaits de la nationalisation. Un acte emblématique qui marquera une étape vers la collectivisation d'une économie pour tous. Il faut nationaliser le Père Noël, l'empêcher de tomber dans le joug du libéralisme, accorder des régimes spéciaux à ses rennes, réaliser de grands travaux de rénovation de son traîneau, institutionnaliser le port de la longue barbe blanche, créer des centres de formation de Père Noël, construire un Musée du Père Noël... Imaginez Karl Marx dans un costume rouge et blanc et vous aurez une représentation un peu plus précise du Père Noël du futur. Le Père Noël du futur n'est pas un vulgaire intermittent payé au SMIC par une chaîne de supermarchés. Le Père Noël du futur est un cadre A de la fonction publique, avec la sécurité de l'emploi et une armada de privilèges à faire rosir d'envie le patron d'une multinationale. Le Père Noël du futur est aussi juste que l'ancien était injuste.
 
Pour un Noël équitable, réclamons tous ensemble un référendum en faveur de la nationalisation du Père Noël. Pour que Noël devienne enfin une affaire d'Etat. Pour que le rouge de son costume devienne synonyme d'espoir, de collectivisme, de dirigisme et de passion. Pour que l'étatisation devienne une évidence.

1 commentaire:

zone franche a dit…

le père noël est déjà nationalisé : charges sociales des salariés, heures supplémentaires taxées, TVA, Impôt sur les sociétés, ISF, IRPP, CSG,...autant de bons cadeaux qui tombent dans le budget de l'Etat grâce aux achats de Noël... il serait intéressant de faire le compte...