01 décembre 2008

Proche est la victoire

Artur Herras

Si vous pensez que je ne suis qu'un anarchiste prêt à tout mettre à feu à sang, vous vous trompez du tout au tout.
Je suis bien pire que ça.


Si vous pensez que je ne suis qu'un péteux en mocassins amusant la galerie avec mes idées révolutionnaires, vous vous trompez du tout au tout.
Je suis bien pire que ça.

Si vous pensez que je ne suis qu'un minable bloggeur déversant fielleusement mon discours gauchiste, vous vous trompez du tout au tout.
Je suis bien pire que ça.

Si vous pensez que je ne suis qu'un utopiste prêt à mourir pour des idées périmées, vous vous trompez du tout au tout.
Je suis bien pire que ça.

Si vous pensez que je ne suis qu'un benêt persuadé que changer de système économique permettrait de changer la face du monde, vous vous trompez du tout au tout.
Je suis bien pire que ça.

Et bientôt nous serons des milliers puis des millions.

Et le monde sera nôtre...

7 commentaires:

vg a dit…

PATATRAC..." et le monde sera nôtre "
Comment voulez-vous posseder un bien avec une pareille idéologie?

Victor a dit…

Alors la mon petit Antoine je ne pense pas que tu soit plus gauchiste et plus "anar" que moi! je pense que ma réputation d'idéaliste utopiste dépasse largement la tienne!
Mais je suis avec toi, le monde sera à nous!

Victor

PS:c'est vrai que tu n'est qu'un péteux en mocassins!^^ et moi un péteux en Converse!^^

oranou a dit…

Vous savez que vous pouvez compter sur moi pour faire la révolution. Et je peux rejoindre des gens a notre cause. Vive la révolution !

menfin a dit…

me too

Cécile Qd9 a dit…

comme si la meilleure chose à souhaiter n'était pas que le monde puisse être à tout le monde...

Anonyme a dit…

c'est grâce à la démocratie bourgeoise et au capitalisme que tu peux exprimer tes opinions et ainsi faire usage de tes droits "bourgeois" (droits de l'homme).



PS : va apprendre à écrire, parce que j'en ai vu des fautes dans ton billet sur le film "Hunger", film qui, par ailleurs, me paraît finalement très consensuel : pas très convaincant, si tu veux mon avis... et empoisonné par l'idéologie de gaucge. Un film très très moyen, quoi.

Antoine a dit…

Classique le coup des fautes d'orthographes... Mais c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité, tu en as fait une sur ton commentaire suivant ! ah ah ah