20 décembre 2009

Smile

Keith Haring

J'aime les sourires. J'aime les gens souriants. Il y a des gens qui peuvent donner du bonheur rien qu'avec leur sourire. J'en connais, j'en ai rencontré, j'en ai plusieurs dans mes contacts Facebook. Je songe d'ailleurs à faire un classement des plus beaux sourires de mon entourage. La lutte pour la première place risque d'être tendue tant plusieurs prénoms se bousculent déjà dans mon esprit. Un sourire donne de la joie, de l'espoir, de l'amour. Le sourire est la source éternelle de la grâce, du charme, de l'éclat d'un individu. L'écrivain Patrick Drevet va jusqu'à dire que le sourire est prémonition de la jouissance. Un beau sourire est la chose la plus importante pour me faire succomber. Quand je tombe amoureux, je tombe avant tout amoureux d'un sourire. Dans le métro, dans la rue, j'aime quand mon regard croise un sourire, un sourire franc, pas un sourire pincé ou un sourire du coin des lèvres mais un sourire qui laisse deviner une belle rangée de dents blanches. Je ne peux imaginer un monde sans sourire. Le sourire est une digue qui s'élève contre la tristesse, la morosité, l'ennui. Un sourire est un rayon de soleil qui illumine la vie. Chaque sourire est unique. Chaque sourire est l'empreinte d'un instant, fugace témoignage d'une félicité passagère. Je ne cesse de m'abreuver de sourires. Je les traque, je les capte puis je les conserve dans un coin de mon esprit. J'ai une photothèque à sourires dans ma tête. Une collection qui ne cesse de s'enrichir malgré les réticences des parisiens à embraser leur propre vie en diffusant, en vaporisant, en répandant des milliers de sourires autour d'eux. J'espère que je ne suis pas le seul à craquer pour un adorable sourire et c'est pour ça que dans ma vie de tous les jours, je m'efforce à sourire le plus possible, surtout depuis que je sais que pour Sainte-Beuve, le sourire est le signe le plus délicat et le plus sensible de la distinction et de la qualité de l'esprit. Je veux moi aussi que mon sourire donne de la joie, de l'espoir, de l'amour à tous les gens qui me côtoient et à toi aussi bien sûr, lecteur/lectrice, qui aime venir sur mon blog pour contempler ma souriante bannière !

10 commentaires:

des fraises et de la tendresse a dit…

ton texte m'a donné le sourire (sincèrement)

JMV a dit…

Pour tout t'avouer, quand je suis tombé sur ton blog, il y a fort longtemps maintenant, j'ai voulu tout de suite te rencontrer précisément parce que tu souriais sans arrêt et que ton sourire était vecteur d'enthousiasme, de jubilation. Sur toutes les photos qui émaillent ton blog, tu souris, et ça c'est vraiment chouette (sauf le 6 mai 2007, mais là c'est normal... c'est le contraire qui m'aurait inquiété). Ensuite, ce que j'aime bien dans la famille Lepetit, c'est que le fils, le frère, la mère, tout le monde sourit! Maintenant, il importe de passer de la théorie à la pratique : si tu aimes tant les sourires et que tu mets toute ton énergie à te constituer une sourithèque, il faut impérativement que tu mettes dans tes favoris Flick'r ma dernière photo où je souris dans la neige, celle à Monaco où je souris sur la plage, etc., etc... Enfin, j'attends fébrilement ton classement... en espérant que je serai le plus grand sourieur du genre humain!!!

JMV a dit…

Après toi, s'entend!

Zone Franche a dit…

connais-tu ce poème en prose de Beaudelaire où deux enfants rient l'un vers l'autre à travers un grillage , le "joujou du pauvre" ? le joujou de l'un est luxueux, l'autre est...(je te laisse aller voir)
lequel des deux sourit ou rit ? ou les deux ?
morale troublante où le sourire nous rassemble ...ou nous sépare...

Antoine a dit…

Dans le poème de Baudelaire - que je viens de découvrir - les deux enfants "rient" l'un à l'autre ! Le rire peut, par essence, rassembler ou séparer suivant les situations ! Au contraire, je pense que le sourire ne peut que réunir/unir, rassemble/assembler : le sourire est vecteur de fraternité, d'amitié, d'amour... :)

Dams a dit…

Ca fait longtemps que je n'ai pas laissé des coms ! Mais là je me sens obligé de te faire profiter de ma, ô combien génialissime, remarque... A quand un classement des blagues pourries qui donnent plus ou moins le sourire ???

Antoine a dit…

Impossible de faire ce genre de classement sur mon blog ! Mes blagues ne sont pas pourries et, bien au contraire, elles sont toujours drôles ! Elles ne déclenchent pas des sourires gênés mais de francs éclats de rire dont le mérite incombe uniquement à mon sens de l'humour vanté sur la terre entière ! :)

Dams a dit…

Je parlais de mes blagues...

Antoine a dit…

Mais comment classer le génie ? Peut-on classer Léonard de Vinci, Le Caravage et Picasso ? Tes blagues sont inclassables car géniales !^^

JMV a dit…

Et moi, je pue de la gueule? Pourquoi on ne me répond pas???