31 décembre 2006

Just4kiss d'Or...

C'est la fin de l'année et comme à chaque fin d'année, je fais un classement des films qui m'ont le plus marqué au cinéma ! Les films qui vont suivre sont donc de véritables chef d'oeuvres qu'il vous faut absolument voir ! Aussi huppé qu'une palme d'or, aussi reconnu qu'un oscar, aussi qu'un César, voici venu le just4kiss d'or, la récompense suprême en terme de cinéma ! D'ailleurs, ce just4kiss d'or ressemble étrangement au rémois d'or dessiné par Julie !

Comme à chaque cérémonie, il nous faut une petite intervention des intermittents du spectacle pour dire qu'ils ne sont pas contents :

"Les intermittents du spectacle vivent des difficultés professionnelles et humaines parfois dramatiques. Faut-il rappeler que ce sont eux qui ont permis de mettre en lumière la régression dans laquelle se trouvent aujourd’hui la culture et la création en France et la désespérance de ceux qui devrait les faire vivre ? On s’étonne de sembler découvrir aujourd’hui à quel point la culture, dans une société en perte de repères, reste l’un des socles essentiels sur lesquels se bâtira l’avenir. Depuis des décennies, tant de discours ont été tenus, des rapports rédigés, de propositions faites qui n’ont débouché que sur du vide. On comprend le fond de scepticisme qui demeure chez les travailleurs du spectacle dont le rêve, l’enthousiasme et les sacrifices sont le quotidien, qui ont tant attendu et qui aimeraient encore tant croire. Il appartient à ceux qui vivent au coeur de ces difficultés, d’évaluer dans la négociation la validité concrète de ce qui est proposé. La redéfinition du périmètre réel des métiers de la création, les dérives multiples, les infractions au droit du travail, la nécessité de revenir à la dignité et au respect des personnes et de leur profession sont des urgences dont l’Etat doit se porter garant. Il n’en reste pas moins que c’est l’ensemble de l’économie de la culture qui devrait être réévalué et réinventé si la volonté politique existe véritablement, de redonner sa place et son dynamisme à la création. Dans une société marchandisée, au-delà de toute mesure, on a bien vu, au cours de cette dernière année, quelle place occupe aujourd’hui la « consommation culturelle » dans l’économie générale du pays. Quelque chose est-il en train de bouger ? Espérons que le pouvoir politique assumera enfin ses responsabilités."

Après cette intervention absolument pas prévu d'un groupuscule d'intermittents révoltés, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses : la remise des récompenses !

Cette année, le just4kiss d'or revient à Shortbus de John Cameron Mitchell qui succède donc à Mysterious Skin en 2005 et Old Boy en 2004 ! Shortbus, c'est ce que l'on a fait de mieux ces dernières années en terme de cinéma "gay" même si le film ne parle pas que de l'homosexualité ! Il est à mi-chemin entre Tarnation de Jonathan Caouette et Mysterious Skin de Gregg Araki avec une petite touche de Collision dans la mesure où tous les personnages (de sexe et de sexualité différentes) se retrouvent au même endroit : le Shortbus, lieu qui fait ici office de lien entre les histoires et les nombreux personnages ! En fait, plus généralement, le film traite des relations humaines post-11/09 à travers le sexe ! C'est un film sexuel certes mais aussi un film politique et humain empreint d'une énorme sensibilité ! Derrière chaque réplique, chaque position, chaque plan, on sent une once de mélancolie, de tristesse... C'est beau (l'acte sexuel est à mi-chemin entre le banal et le sacralisé), poétique et souvent drôle (la scène d'amour entre les trois hommes où l'un deux chante l'hymne américain dans les fesses de l'autre... c'est très fort symboliquement et très drôle parallèlement !). Mention spéciale à la musique qui adoucit profondément la violence du propos et des images ! Je suis généralement réticent à l'exhibition pure et simple des corps au cinéma mais il y a quelques chose de magique et de fascinant dans ce film... "Regarder c'est déjà participer !" On est loin du vulgaire ou du malsain qui accompagne généralement ce genre de films ! Ici, le sexe est décomplexé, voire drôle et festif et c'est pas tous les jours qu'on voit ça au cinéma !Les acteurs (aucun n'est connu) sont vraiment très forts car aucune scène n'a été simulée ! ça demande vraiment un investissement total mais ils y arrivent avec naturel et charisme ! Ce personnage de l'ex gigolo (devenu gigolo après avoir vu My own private Idaho ! ) est vraiment le personnage principal de l'histoire ! Le plus attachant parce qu'il est triste ? Beaucoup de tendresse, d'émotions, de larmes et surtout d'Amour avec un grand A... C'est sans doute l'un des films les plus humanistes et les plus porteurs d'espoir qui ait été réalisé ces dernières années alors que le ton est plutôt à la mélancolie ! Tolérance, ouverture d'esprit et sexe... Voilà les 3 commandements pour John Cameron Mitchell pour vivre dans un monde futur sain !


Tout de suite, le classement intégral des 15 meilleurs films de l'année par ordre de préférence :

1. Shortbus

2. Azur & Asmar

3. Je vais bien ne t'en fais pas

4. C.R.A.Z.Y.

5. Volver

6. La raison du plus faible

7. La science des rêves

8. Pusher, la trilogie

9. Lord of War

10. Vol93

11. Les infiltrés

12. The Fountain

13. The Secret Life of Words

14. Dans Paris

15. Walk the Line

+ dans le désordre : Le secret de Brokeback Mountain, V pour Vendetta, Quand j'étais chanteur, La tourneuse de pages, Black Book, Les Berkman se séparent, Marie-Antoinette, Transamerica, Inside Man, Renaissance, Mémoires d'une Geisha, Munich...

D'autres récompenses sont également attribuées par l'éminente just4academy qui a quand même fait son choix parmi 260 films :

Actrices françaises de l'année :
- Mélanie Laurent (pour son incroyable performance dans "Je vais bien ne t'en fais pas")
- Charlotte Gainsbourg (étonnant et épatante dans "Prete moi ta main" et "La science des rêves")
- Cécile de France (séduisante et troublante dans "Quand j'étais chanteur", "Mauvaise foi" et "Fauteuils d'orchestre")

Actrices étrangères de l'année :
- Felicity Huffman (sidérante dans "Transamerica")
- Carice van Houten (brillante dans "Black Book")
- Sarah Polley (exceptionnelle dans "The Secret life of Words")

Acteurs français de l'année :
- Pascal Greggory (très bon partout...)
- Gérard Depardieu ("Quand j'étais chanteur", son meilleur film depuis bien longtemps)
- François Cluzet ("Ne le dis à personne" mais c'est un super acteur...)

Acteurs étrangers de l'année :
- Hugh Jackman (sexy, viril, masculin, un Clive Owen en plus jeune !)
- Mads Mikkelsen (pretre tarré dans "Adam's Apple", dealer débile dans la trilogie "Pusher", méchant dans "Casino Royale", c'est une gueule et une bête d'acteur !)
- Leonardo di Caprio (impérial dans Les infiltrés)

Réalisateurs français de l'année :
- Lucas Belvaux ("La raison du plus faible", un grand moment de cinéma...)
- Michel Gondry ("La science des rêves" surtout mais un peu "Bloc Party" aussi)
- Michel Ocelot ("Azur et Asmar" exceptionnel !)

Réalisateurs étrangers de l'année :
- John Cameron Mitchell (réalisateur de mon film de l'année !)
- Nicolas Winding Refn (le talentueux réalisateur de la trilogie "Pusher")
- Darren Aronofsky/Paul Greengrass (les deux confirment leur talent)

+ Isabel Coixet qui est une réalisatrice et Linklater et Winterbottom qui ont signé chacun deux films originaux et audacieux et dont j'ai hâte de voir la suite de leur filmographie...

Musiques de films de l'année :
- BO de C.R.A.Z.Y.
- BO de Marie-Antoinette
- BO de Walk the Line

Les séquences marquantes de l'année :
- le mime d'un braquage entre Lucas Belvaux et Claude Semal dans "La Raison du plus faible"
- la dernière partie de "Vol 93"
- l'ouverture de "La Science des Rêves"
- le meurtre dans les escaliers du "Dahlia Noir"
- le générique d'introduction de "Lord of War"
- le Fuuuuck lâché par Paul Dano dans "Little Miss Sunshine"
- le plan séquence du "Fils de l'homme"

Après de telles distinctions et récompenses, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne année cinématographique 2007 avec je l'espère plein de bons films à la clé !

6 commentaires:

Anaël a dit…

Il est nul ton classement, y a même pas Brokeback Mountain ni Marie-Antoinette. Antoine tu n'as pas bon goût : tu crains :)

Enfin nan je déconne mais comme je suis coupé du monde cinéphile français depuis presque 6 mois et bien je ne sais même ce qui passe actuellement sur les écrans français...

fernand a dit…

Antoine, y a Christine Boutin et le pape là chez moi, et y sont pas d'accord pour le "just4kis d'or". Je crois qu'ils sont surtout jaloux de ne pas avoir eu le premier rôle.
En 2007 comme en 2006, je ferai confiance à ton jugement, sauf quand j'srai pas d'accord. Je ne peut, malheureusement, pas fréquenter les salles aussi assiduement que toi, de plus dans mon lointain Bitcherland, tous les films ne sont pas à l'affiche.Snif-Snif.

Amandine a dit…

Yeah, trop beau le trophée!!! :p

Julie a dit…

Bon je te fais confiance pour la séléction parce que je passe pas vraiment beaucoup de temps dans les salles obscures cette année et donc je connais pas tous les films de ton palmarès... remarque aux oscars c'est pareil donc c'est peut être bon signe pour toi lol

Sinon quel trophée! La créatrice a beaucoup de talent :p

Dams a dit…

J'ai pas beaucoup vu de films...je vote pour Lord of War et Casino Royale (j'assume)...mais c bien pcq je l'ai vu avec toi Antoine lol

meli a dit…

ben moi non plus je connais pa bocoup de films c surement pck on a mieu a faire ensemble remarque c bien une salle de cinéma lol!!!! et puis dam kan il va voir les film il y va avec son amant préféré toi antoine!!!