22 février 2008

Livre toi...

Giuseppe Arcimboldo

C'est décidé ! Je n'achèterais plus un seul livre à la FNAC ou à Gibert Jeune, ces grosses entreprises du livre qui démantèlent le petit commerce, qui tuent les petits libraires compétents pour les remplacer par des étudiants exploités et des chefs de rayon sous-qualifiés. Cette semaine, complètement par hasard - la FNAC Saint-Lazare était fermée pour inventaire -, je suis tombé sur une petite librairie à deux pas de chez moi, rue des martyrs. Une librairie absolument démente réunissant des livres de toutes les époques, de tous les genres, des livres de poche aux livres d'art, des bandes-dessinées originales aux éditions reliées jaunies par le temps. J'y ai passé plus d'une heure et aurais pu dépenser des milliers d'euros dans le même intervalle. Je fus raisonnable mais j'y retournerais régulièrement pour découvrir tout son stock de livres de poche d'occasion vendus à un prix plus intéressant que chez Gibert. Par ailleurs, savez-vous que les livres d'occasion ne sont repris que 10% du prix d'origine chez Gibert Jeune ? Et que désormais, seuls les adhérents FNAC bénéficient des 5% de ristourne à la FNAC ? Privilégier les petites enseignes indépendantes n'exigent aucun sacrifice financier grâce au prix unique du livre voulu par Jack Lang.
Et n'oubliez pas de me battre à mort si vous me voyez un jour pénétrer dans une des enseignes puantes sus-citées !

9 commentaires:

Dianed a dit…

Ah oui ça je savais... Mais ça permet d'avoir des bouquins à 2€ chez Gibert ! Et ça c'est bien ! :p

Si tu veux revendre tes livres Pricemister c'est bien ! :)

Anonyme a dit…

A Montpellier chez Gibert on osait chipper des livres....que l'on ne se serait pas permis chez un petit libraire !...

Fan de Gibert a dit…

Je t'arrête tout de suite Antoine, tu ne peux pas mettre sur le même plan La Fnac et Gibert. Déjà parce que la présence de Gibert n'a pas asséché le Quartier Latin de ses librairies, à la différence, peut-être, et encore, des Fnac dans les villes de provinces. Ensuite parce que l'offre documentaire chez Gibert est quasi exhaustive et hyper pointue - on trouve aussi les oeuvres complètes des philosophes néo-platoniciens post-plotiniens que le théâtre hagiographique de Desfontaines, en passant par les partitions manuscrites fac-similées de Monteverdi ou l'hérésiologie d'Epiphane de Salamines, oeuvre que tu ne trouveras jamais à la Fnac, ni au prix neuf ni en occasion. Et ce dernier point est d'importance car Gibert est l'éldorado de tous les intellectuels fauchés et exigeants. Où aurai-je trouvé le catalogue de l'expo Courbet 1975, celui de Turner 1983, celui d'Antonello de Messine 1993 qui va enrichir considérablement notre prochaine visite au Louvre? Bon, alors après que les vendeurs soient sous-diplômés, incultes et désagréables, ok, mais ce n'est quand même pas le fin fond de l'affaire. Et dernière objection, l'un n'empêche pas l'autre. Tu peux aller acheter tes livres ET chez Gibert ET chez certains petits libraires de quartier, puisque ce n'est pas tout à fait le même marché... Sur ce, hop, je file chez Gibert...

Antoine a dit…

Mouais ! Je suis pas convaincu ! Je retournerais demain dans "ma" librairie et je demanderais au très gentil libraire s'il a déjà eu ses catalogues ! Et na !

Et il y a aussi des livres à 2 euros rue des martyrs ! A Gibert, c'est très rationnel, le livre d'occasion coûte 50% du neuf alors que dans cette librairie les prix sont plus aléatoires et ça a donc plus de charme !

Et puis je m'en fous, je fais ce que je veux !

Fan de... a dit…

Non, y'a rien de rationnel chez Gibert, et c'est là aussi ce qui fait le charme. Le livre d'occase oscille entre moins 30% et moins 70% du neuf. Parfois, ils sont tellement largués qu'il peut y avoir deux étiquettes différentes pour deux mêmes livres! Mon meilleur coup reste un Proudhon dégotté à 8 euros au lieu de 40! Et tu peux faire en ce moment une bonne oeuvre en achetant le livre de mon mari qui est chez Gib' à 8,80 au lieu de 22! Un livre auquel j'ai d'ailleurs collaboré et dont tu pourrais faire un peu de pub, histoire de rebooster les ventes, après le coup de pub en faveur des Moissonneuses...

Antoine a dit…

Et quel est le titre du libre de ton mari ? Forcément, JSA harcèle tout le monde avec la sortie de son livre donc je finis par céder... Mais si toi tu n'en parles pas, je peux pas deviner ! ;)
(et je dois être mauvais mais moi j'ai jamais vu de bonnes affaires à Gibert Jeune... seulement à Gibert Joseph !)

Anonyme a dit…

Mais moi aussi je parle de Joseph Gibert!

Antoine a dit…

Dans mon article je n'attaquais que Gibert Jeune !^^

Anonyme a dit…

Ouf, parce qu'à force de fréquenter les endroits "puants", j'aurais eu peur de choquer ton odorat demain soir! Blague à part, c'est quoi la différence pour toi entre Jeune et Joseph?