27 février 2008

Philosophe ?

Jean-Honoré Fragonard


Est-ce que le désir commence là où s'arrête celui des autres ?

6 commentaires:

dams a dit…

Je veux bien faire l'effort de te harceler de coms, mais fait qd même un effort stp...ton article me rappel le sujet de philo qu'on avait eu au bac!

Amandine a dit…

Disons que le meilleur est quand les désirs se rencontrent...

Raphael a dit…

ho de diou, j'espère pas !

Autre a dit…

Le désir n’est-il pas le projet de compléter son existence par une jouissance qui s’éloigne à l’infini lorsqu’on l’effleure du doigt?
Après tout dépendra de la satisfaction de la découverte… qui sera toujours à renouveler... :)

Primavera a dit…

Euh... si on suit cette phrase, ça signifierait qu'on ne désire que ceux et celles qui ne nous désirent pas. L'expérience a démontré l'inexactitude d'une telle hypothèse... ;)

Antoine a dit…

Reste à savoir si c'est une question symptomatique ou bien le fruit d'expériences passées...